L’Eventail : « Philippe de Moerloose Un homme profondément attaché à l’Afrique (novembre 2013)

L'éventail de novembre 2013

C’est en compagnie de Michaël Delvaux, ami fidèle des débuts et homme clé des structures de SDA et de SDAI, que nous découvrons le parcours exceptionnel de Philippe de Moerloose, qui a hissé une petite PME au rang de holding rivalisant aujourd’hui avec les grands noms de la distribution internationale.

À la tête des holdings SDA et SDAI, Philippe de Moerloose a développé en plus de vingt ans une entreprise présente dans plus de vingt-sept pays avec trois secteurs d’activités principaux : la distribution automobile, la distribution d’équipements de construction, de machines minières et forestières ainsi que la distribution de tracteurs agricoles.

Principalement tourné vers l’Afrique,il a su saisir les opportunités que le continentpouvait offrir pour les transformer enun business exceptionnel.

SDA regroupe des entreprises actives dans la représentation exclusive de marques automobiles et d’engins en Afrique. Plus largement, le consortium SDA/SDAI (2008/2012), il offre une gamme complète de produits et de solutions de haute qualité et surtout un service après-vente qui n’a rien à envier aux réseaux européens. Les investissements dans des structures répondant aux exigencesi nternationales des constructeurs et le recrutement de collaborateurs talentueux sont les clés de ce succès. Mais plus encore que sa connaissance approfondie de l’Afrique acquise au cours de deux décennies de présence sur le continent, c’est la capacité de son dirigeant à transmettre son savoir-faire qui a fait du consortium un véritable atout pour ses partenaires, clients et fournisseurs.

Le début d’une aventure

Après avoir passé sa jeunesse au Katanga, Philippe de Moerloose est envoyé en Belgique afin d’assurer la poursuite de ses études universitaires. Mais c’est avec appréhension que ce dernier retrouve son pays d’origine et, dès les premiers instants, l’Afrique lui manque. Homme de contact et surtout culturellement africain, il est déterminé à retourner au Zaïre après avoir pris le meilleur de ce que la Belgique peut lui offrir. Car c’est là-bas, en Afrique, que son coeur se trouve.

Retrouvez ici l’article au complet